Cabinet de Psychothérapie & de Naturopathie à AVRANCHES › 06 85 19 16 66

Ateliers Enfants : Philosophie et pratique de l’attention

Ateliers Enfants : Philosophie et pratique de l’attention 2018-09-07T11:01:38+00:00

Animation d’ateliers de philosophie et de pratique de l’attention selon la Fondation SEVE

Les objectifs éducatifs

Pendant les ateliers, le modèle utilisé dans les débats est la méthode maïeutique (du grec μαιευτικη, art de faire accoucher) de Socrate, qui, comme sa mère obstétricienne, visait à accompagner des « accouchements ». Dans le cas de la philosophie, évidemment, il ne s’agit pas de faire naître des enfants, mais, en rebondissant avec des questions sur les réponses données, de faire naître les idées les plus spontanées et dépourvues de préjugés. Tel est le but avec les enfants : les amener à s’interroger sur des thèmes en leur apprenant à faire des distinctions conceptuelles et à développer leur sens critique.

La philosophie n’est pas donc une pédagogie de la réponse, mais une pédagogie de la question. Dans ce cadre, l’animateur devient un médiateur pour faciliter la construction des débats. Il doit en même temps provoquer et faire naître l’autonomie de pensée chez l’enfant. Il relance la réflexion par le biais de demandes d’explication sur les idées émises, de précision, de définition, d’argumentation, etc.

La pratique philosophique permet de développer chez les enfants les compétences suivantes :

› Apprendre à prendre la parole
› Développer l’expression orale
› S’inscrire dans un débat à visée démocratique et en intégrer les règles
› Affirmer ses idées, leur donner de la valeur et donner de la valeur à celles des autres, les respecter
› Explorer un concept d’un point de vue perceptif  et lui donner forme concrètement
› Développer son vocabulaire, donner du sens, parvenir à définir des mots
› Structurer son argumentation
› Développer son sens critique

Ces objectifs, plus généralement, amènent donc les enfants à :

  • Penser par et pour eux-mêmes en développant l’autonomie de raisonnement ; l’enfant se construit comme sujet autonome qui réfléchit pour élaborer « sa » réponse, et non pour trouver la « bonne » réponse, celle qui est par exemple attendue par l’enseignant.
  • S’épanouir, acquérir confiance en soi, mieux comprendre ses émotions et, par conséquent, celles des autres.
  • Développer l’empathie, la coopération, la tolérance pour la différence.
  • Etre plus responsable en tant que citoyens et qu’êtres humains. En ce sens, l’atelier correspond tout à fait à une forme d’éducation citoyenne.

La vocation de la fondation SEVE

Soucieux du mal être de beaucoup de jeunes, Martine Roussel-Adam et Frédéric Lenoir ont créé en août 2016 la fondation SEVE, comme Savoir Être et Vivre Ensemble, dans le but d’aider les enfants à grandir en discernement et en humanité.

La fondation SEVE, sous égide de la Fondation de France, a pour vocation, en complément et en totale cohérence avec l’Éducation Nationale de favoriser le développement d’aptitudes au savoir être et au vivre ensemble.

L’actualité récente liée aux attentats et à la montée du radicalisme a montré combien développer à la fois l’esprit critique et le vivre ensemble constitue un enjeu pour nos sociétés.

Un des axes fondamentaux est d’aider les enfants à construire leur pensée, à savoir accueillir et utiliser leurs émotions, à acquérir un esprit critique, à respecter l’autre dans sa différence, à faire preuve d’empathie, afin qu’ils deviennent des citoyens confiants, actifs et responsables. Cela devrait contribuer à faire monter en chaque enfant, telle la sève qui monte dans chaque feuille, une force vitale qui lui permette de s’épanouir en tant que personne mais aussi en tant qu’être social. La fondation SEVE espére ainsi contribuer à des relations plus sensées, plus respectueuses et plus pacifiques dans le monde de demain.

Développer les ateliers philosophiques et la pratique de l’attention, c’est contribuer à mieux préparer les enfants et les jeunes à devenir des êtres conscients, actifs et respectueux du vivant.​

Association SEVE 

  • Dans le cadre des actions menées par la Fondation SEVE, pour développer le Savoir Être et Vivre Ensemble,  l’Association Seve s’occupe de promouvoir la pensée réflexive chez les enfants et les adolescents.  Si on lui en donne l’opportunité, l’enfant est capable d’élaborer une vraie réflexion, de la partager avec d’autres, de développer écoute et empathie, d’apprendre à collaborer. Il acquiert ainsi la capacité de résister aux manipulations du « prêt-à-penser », aux dogmatismes… Il acquiert les bases de la communication sans violence, des relations saines pour construire ensemble au lieu des relations habituelles de compétition ou de domination.
  • L’association SEVE présidée par Frédéric Lenoir, a pour mission de créer un large réseau de personnes ayant les aptitudes et les savoirs nécessaires pour gérer des ateliers de pratique de l’attention et de philosophie avec les enfants et les adolescents. Il ne s’agit pas de faire des cours de philo aux enfants mais bien de leur permettre de philosopher eux-mêmes.
  • Afin de rencontrer un maximum d’enfants, elle est actuellement en processus d’agrément par le ministère de l’Education Nationale, espérant ainsi contribuer à ses missions.
  • SEVE a été acceptée comme affiliée à la Fédération des clubs de l’UNESCO et, à ce titre, bénéficie de l’agrément «Association complémentaire de l’enseignement public» décerné par l’Education Nationale. Cet agrément porte le numéro MENE0602629A MVJS: N° 56/7

Les cofondateurs

Frédéric Lenoir

Philosophe et  sociologue, Frédéric donne des conférences dans le monde entier sur des thèmes de philosophie existentielle.
Ecrivain, il est l’auteur d’une quarantaine  d’ouvrages (essais, romans, contes, encyclopédies, BD), traduits dans une vingtaine de langues et vendus à plus de cinq millions d’exemplaires.

Martine Roussel-Adam

Avec sa double expérience dans les mondes des affaires et du social, Martine est très impliquée dans l’entrepreneuriat social. Outre sa responsabilité de membre du Comité d’investissement de Phitrust Partenaires, elle préside le Fonds Ashoka. Elle a également fondé et dirige l’association Chemins d’Enfances.
Très engagée dans les questions d’éducation, auteur des Jardiniers de l’âme (Lattès 2011), elle a lancé le concours « Les Tremplins Innovons pour l’Enfance! » qui récompense les projets les plus innovants dans l’éducation au savoir-être et au savoir-vivre ensemble

Le conseil d’orientation

​​Christophe André : psychiatre, il exerce dans le Service Hospitalo-Universitaire de l’hôpital Sainte-Anne à Paris, au sein d’une Unité de Psychothérapie Comportementale et Cognitive, spécialisée dans le traitement et la prévention des troubles émotionnels, anxieux et dépressifs. Il est l’auteur de nombreux ouvrages dont « Imparfaits, libres et heureux » (Odile Jacob) et « Méditer, jour après jour » (l’Iconoclaste).

Boris Cyrulnik : neuropsychiatre, éthologue et directeur d’enseignement à l’université de Toulon, Boris Cyrulnik est surtout connu pour avoir développé le concept de « résilience » (renaître de sa souffrance). Il est l’auteur de nombreux ouvrages qui ont tous été d’immenses succès, notamment Un merveilleux malheur, Les Vilains Petits Canards, Parler d’amour au bord du gouffre.

Isabelle Filliozat : psychothérapeute, conférencière, elle est auteur d’une vingtaine d’ouvrages traduits en vingt langues sur les émotions, les relations et les enfants, dont «L’intelligence du cœur» et «J’ai tout essayé». Précurseur en France du mouvement de parentalité positive, elle a publié «au cœur des émotions de l’enfant» il y a plus de vingt ans. Directrice de collection chez JC Lattès et Nathan, elle a à cœur de mettre toujours davantage d’outils concrets à la disposition des parents et des éducateurs.

Catherine Gueguen : Pédiatre, spécialisée dans le soutien en parentalité, formée en haptonomie et en communication non violente. Elle est l’auteure de « Pour une enfance heureuse-Repenser l’éducation à la lumière des dernières découvertes sur le cerveau » (Robert Laffont) et de « Vivre heureux avec son enfant – Un nouveau regard sur l’éducation au quotidien grâce aux neurosciences affectives  » (Robert Laffont)

 Philippe Meirieu : Spécialiste des sciences de l’éducation et de la pédagogie, Philippe Meirieu a été l’inspirateur de réformes pédagogiques importantes (instauration des modules au lycée ainsi que des IUFM au début des années 1990). Il est l’auteur de la série « L’éducation en questions », vingt-six émissions télévisées diffusées sur France 5 consacrées aux grands pédagogues et aux grandes questions de la pédagogie, et de nombreux ouvrages, dont Faire l’Ecole, faire la classe (2004), ou Pédagogie : le devoir de résister (2007)

Edgar Morin : Directeur émérite au CNRS, Edgar Morin est également philosophe, anthropologue et docteur honoris causa de plusieurs universités à travers le monde. Son travail exerce une forte influence sur la réflexion contemporaine, notamment dans le monde méditerranéen, en Amérique latine, et jusqu’en Chine, en Corée et au Japon. Il est l’un des penseurs majeurs de notre temps et a publié pas moins de 40 ouvrages, traduits dans le monde entier.

 Matthieu Ricard : Docteur en génétique cellulaire, moine bouddhiste, écrivain, traducteur et photographe. Il  est l’auteur de nombreux ouvrages, dont Le moine et le philosophe (Pocket), un dialogue avec son père Jean-François Revel, Plaidoyer pour le bonheur (Pocket),  Plaidoyer pour l’altruisme et Plaidoyer  pour les animaux (Allary éditions). Ses livres ont été traduits dans plus de vingt langues.

 Michel Sasseville : Docteur en philosophie, Michel Sasseville est professeur titulaire à la Faculté de philosophie de l’université Laval à Québec et responsable des programmes de formation en philosophie pour enfants. Inspiré par les travaux de M. Lipman et A. M. Sharp, il travaille au développement de cette pratique depuis plus de 30 ans. Professeur invité dans plusieurs universités, il a donné de nombreuses conférences et formations un peu partout dans le monde portant sur la pratique de la philosophie avec les enfants et a publié plusieurs livres et articles sur le sujet.

 Jeanne Siaud-Facchin : Psychologue clinicienne, spécialiste des surdoués, Jeanne Siaud-Facchin est attachée à l’Unité d’adolescents du Pr Rufo, à l’hôpital de la Timone à Marseille et membre du laboratoire d’exploration fonctionnelle cognitive de l’hôpital de La Salpêtrière à Paris. Elle a publié plusieurs ouvrages dont Trop intelligent pour être heureux ? Tout est là, juste là : méditation de pleine conscience pour les enfant et les ados aussi.

 Serge Tisseron : Serge TISSERON, Psychiatre, membre de l’Académie des Technologies, docteur en psychologie habilité à diriger des recherches (HDR), Université Paris VII Denis Diderot. Auteur d’une quarantaine d’ouvrages personnels, ses livres sont traduits dans douze langues.

 Michel Tozzi : Michel Tozzi, Professeur émérite à l’Université de Montpellier, est didacticien de la philosophie, rédacteur en chef de la revue Diotime, membre du Comité de rédaction des Cahiers Pédagogiques, animateur du café philo de Narbonne, cofondateur de l’Université Populaire de la Narbonnaise et expert auprès de l’Unesco pour la philosophie à l’école primaire. Derniers ouvrages : Ateliers philo à la maison, Eyrolles ; La morale ça se discute, Albin Michel ; Nouvelles pratiques philosophiques à l’école et dans la cité, Chronique sociale.