Cabinet de Psychothérapie & de Naturopathie à AVRANCHES › 06 85 19 16 66

Les audiocaments et le Psio

Les audiocaments et le Psio 2018-01-31T12:35:31+00:00

L’hypnothérapie avec les audiocaments et le Psio

Les Audiocaments

Qu’est-ce qu’un audiocament ?
Un audiocament est un enregistrement CD ou MP3. Basés sur les techniques de suggestion du Dr Milton Erickson, ces enregistrements sont le résultat de quinze années de recherche en psycho-acoustiques et en médecine psychosomatique. De nombreux hôpitaux en Belgique et en France l’utilisent à présent: laboratoire du sommeil, salle de réveil, anesthésie loco-régionale, médecine préventive, etc…
Sur fond de musique douce, plusieurs voix vous guident vers un état de profonde détente, à la frontière du sommeil dans un état hypnotique. Tantôt dans l’oreille gauche, tantôt dans l’oreille droite, parfois simultanément, à la fois amusantes et apaisantes, les histoires symboliques racontées s’adressent directement à votre inconscient qui perçoit ces messages alors que l’attention est mise au repos. (Voir Hypnose ci-dessus)
Les audiocaments constituent donc une solution complémentaire à la médication ou à une prise en charge psychologique personnalisée. Alors que les médicaments sont une réponse physiologique à des symptômes physiologiques, les audiocaments constituent donc une solution complémentaire à la médication ou à une prise en charge psychologique personnalisée. L’audiocament ne remplace donc ni un traitement ni un thérapeute mais complète et prolonge son action.
L’écoute d’enregistrements de détente et des technologies puissantes utilisées dans les « audiocaments® » permettent une certaine rééquilibration des tensions au niveau des organes que régule le cerveau.
D’une part les technologies psycho-acoustiques placées dans les audiocaments (fréquences audio de 3 à 8 heurtez, relaxation guidée, exercices respiratoires) ont un puissant effet relaxant et réduisent le stress, d’autre part les suggestions indirectes pratiquées provoquent un apaisement nerveux au niveau des organes ciblés.
Plusieurs études dans des revues internationales (par exemple, la revue  » Nature « ) ont prouvé l’influence de la suggestion hypnotique sur le fonctionnement des organes. Pour arriver à cet objectif, il est important que le cerveau rationnel, le conscient actif, soit mis au repos. C’est ce que l’on appelle le « lâcher prise » c’est à dire à arriver à « entendre sans écouter » les messages contenus dans l’enregistrement ce qui dans le cas contraire limiterait très significativement la réceptivité inconsciente. (Voir Activité du cerveau sous hypnose ci-dessus )

Induction et suggestion

Plusieurs moyens pour créer un état de relâchement de l’attention sont utilisés dans les audiocaments comme dans les séances d’hypnose :

– Métaphores,
– Multi-évocations,
– Bruitages,
– Battements binauraux,
– Stimulations sonores spécifiques, stimulations lumineuses avec le Psio à certaines fréquences qui, en synergie, potentialisent l’induction en état de réceptivité

Ensuite, dans cet état particulier de flottement de l’attention, la personne a un accès facilité à ses ressources inconscientes. C’est pourquoi l’essentiel du message sera délivré sous forme d’histoires, contes de fées, légendes, récits de la vie quotidienne… La technique de “confusion” de l’hypnose éricksonienne est également utilisée pour dépasser les résistances conscientes à des suggestions de transformation.

Les voix multiples

A certains moments précis dans l’enregistrement deux histoires sont racontées simultanément. Il s’agit d’une méthode permettant d’aider l’esprit conscient critique et analytique à ne pas se fixer sur les suggestions qui sont bien audibles (non subliminales). Le conscient, en règle générale, « décroche » et ne prête plus attention aux deux histoires. De plus, pour éviter toute tentative du conscient d’écouter ou de faire un rapport avec le problème à résoudre, la technique de la métaphore est utilisée. Les recherches ont prouvé que le langage de l’inconscient est originellement métaphorique.

Utilisation des audiocaments

Des audiocaments ont été développées à ce jour pour les thématiques suivantes : sommeil, gestion de la douleur, affections psychosomatiques (acouphènes, psoriasis..), traitement des addictions (alcool, tabac, nourriture …) préparations post-opératoires, céphalées, dépression, gestion du stress ….

Les enregistrements peuvent être écoutés aussi souvent que vous le désirez.

  • Au début, il est conseillé de l’écouter tous les jours au coucher ou durant la sieste durant 3 semaines.
  • Puis 3 fois par semaine durant 2 mois.
  • Ensuite, une fois par semaine durant 1 mois.
  • Par la suite, n’hésitez pas à les réécouter quand vous en ressentirez le besoin.
  • Avant la nuit, ces enregistrements sont la préparation idéale à une bonne nuit de sommeil et à des rêves à la fois agréables et utiles.

Il est important d’utiliser cet enregistrement régulièrement. En effet, pour créer « l’ancrage » d’un nouveau comportement, la répétition ne peut qu’améliorer et renforcer le conditionnement qui s’opère automatiquement. Ce petit investissement de temps aura une influence sur le bien-être que vous ressentirez durant votre sommeil et durant toute la journée qui suit. Et progressivement, au fur et à mesure des écoutes, les suggestions agiront de plus en plus profondément, votre comportement pourra se modifier et la distanciation par rapport à vos problèmes se créer.

Le Psio

Équipe d’un lecteur MP3, le PSiO combine l’utilisation des audiocaments, de la musique ou de la relaxation par la voix avec la stimulation par la lumière.

C’est un stimulateur audio-visuel à fréquence variable qui envoie des sons et des lumières à des rythmes très précis. Ces rythmes sont connus depuis la nuit des temps pour influencer l’état dans lequel se trouve notre cerveau : l’éveil, le sommeil, la détente, l’état méditatif sont en effet corrélés à des rythmes cérébraux eux-mêmes influencés par les rythmes des sons et des lumières reçus.

Dans un PSiO, la fréquence de stimulation visuelle et auditive varie de 3 à 15 cycles/seconde. Cette technologie permet d’influencer positivement les rythmes des neurones et ainsi induire ou « booster » des facultés naturelles de notre cerveau.

Les programmes en mode « lumière pulsé » privilégient l’arrêt de la rumination. Ils sont donc adaptés en cas de problème de sommeil ou de stress.
Les programmes en mode « lumière continue » sont, quant à eux, plus fréquemment utilisés pour lutter contre la dépression saisonnière.

En hiver, mais aussi de manière générale, parce que le mode de vie est passé d’une vie à l’extérieur à une vie à l’intérieur, la quantité de lumière que nous recevons peut s’avérer insuffisante. Et même quand il y a du soleil, les lunettes de soleil sont utilisées pour diminuer encore cet approvisionnement énergétique de base. Les recherches montrent que jusqu’à 20 % de la population souffre d’un manque de lumière. S’en suivent alors une tendance à déprimer et des problèmes de sommeil. En effet, l’effet bénéfique de la lumière est lié à son influence directe sur la sécrétion de la mélatonine (aussi appelée hormone du sommeil) et d’un neurotransmetteur, la sérotonine (ayant une forte action sur la bonne humeur). Globalement, la lumière arrête la sécrétion de la mélatonine, aussi appelée « hormone du sommeil », ce qui facilite le réveil matinal, procure de l’énergie et assure une meilleure vigilance tout au long de la journée.

Il est prouvé scientifiquement* que c’est la longueur d’onde du bleu (460 nm) qui est responsable de l’arrêt de la sécrétion de la mélatonine.

Le PSiO a  l’originalité de répondre puissamment à diverses problématiques grâce à des programmes qui combinent la stimulation lumineuse et des suggestions hypnotiques sonores : sommeil, gestion de la douleur, affections psychosomatiques (acouphènes, psoriasis..), traitements des addictions (alcool, tabac, nourriture …) préparations post-opératoires, céphalées, dépression, gestion du stress ….