Cabinet de Psychothérapie & de Naturopathie à AVRANCHES › 06 85 19 16 66

Qualité d’une huile essentielle

Qualité d’une huile essentielle 2018-01-31T11:49:23+00:00

Les huiles essentielles utilisées dans le cadre de l’aromathérapie scientifique répondent à des critères de qualité stricts qu’il s’agit impérativement de connaître et de respecter :

Espèce botanique certifiée
Les huiles essentielles de qualité doivent impérativement provenir de plantes botaniquement certifiées, c’est-à-dire identifiées par deux noms latins, le latin étant la langue universellement reconnue en botanique. Le premier nom désigne le genre, par exemple Cupressus; le second, l’espèce : sempervirens, cyprès toujours vert.

Partie de la plante distillée
Les diverses parties d’une même plante (fleur, feuille, tige, écorce, racine, etc.) peuvent produire des essences différentes. Il est donc tout aussi important de préciser l’organe végétal.

Chémotypes
En fonction du biotope (ensoleillement, climat, composition du sol, altitude…), une même plante peut sécréter des essences biochimiquement très différentes. Ces variations de composition biochimique des huiles essentielles engendrent la notion de chémotype (CT). Deux chémotypes de la même huile essentielle présenteront non seulement des activités différentes mais aussi des toxicités très variables.

La garantie d’une huile essentielle de qualité est mentionnée également sur l’étui ; l’information qui y apparaît doit être complète et rigoureuse.

Le chémotype est la carte d’identité d’une huile essentielle.

Exemple :

– Thymus vulgaris CT thujanol : très sûr d’emploi, bien toléré par la peau
– Thymus vulgaris CT thymol : dermocaustique et hépatotoxique à doses élevées et prolongées.

La non-connaissance de cette distinction entre divers chémotypes et le manque de précision dans l’identification de certaines huiles essentielles laissent la porte ouverte aux incidents reliés à leur toxicité et aux échecs thérapeutiques.

On distingue en général plusieurs qualités d’huiles essentielles :

Qualité industrielle standard : l’huile essentielle provient d’une plante qui n’est pas définie botaniquement, qui est cultivée industriellement et dont la récolte ne se fait pas à un moment précisément opportun. La distillation est bien souvent incomplète ou l’huile essentielle est rectifiée voire même reconstituée chimiquement.

Qualité chémotypée, 100% pure et 100% naturelle : l’huile essentielle a été obtenue après une distillation intégrale de plantes botaniquement identifiées et récoltées au bon moment.  Les plantes aromatiques distillées peuvent être issues de l’agriculture ou de la cueillette sauvage. Les composantes biochimiques de l’huile essentielle sont connues et répondent au profil qualitatif souhaité.

Certification BIO : l’huile essentielle est obtenue à partir de plantes dont la culture a été certifiée BIO par un organisme agréé.

La meilleure huile essentielle certifiée BIO ou non est celle qui est chémotypée, 100 % pure et 100 % naturelle.