Cabinet de Psychothérapie & de Naturopathie à AVRANCHES › 06 85 19 16 66

L’état de stress post-traumatique

L’état de stress post-traumatique 2018-01-30T15:51:13+00:00

L’état de stress post-traumatique (ESPT) est un état se caractérisant par le développement de symptômes spécifiques faisant suite à l’exposition à un événement traumatique dans un contexte de mort, de menaces de mort, de blessures graves ou d’agression sexuelle.

Quand et comment cet état apparaît-il généralement ?

Ce problème peut apparaître à la suite d’événements potentiellement traumatiques tels qu’un vol à main armée, un accident de la route, un désastre naturel, une expérience de combat (militaire) ou des sévices physiques ou sexuels.

L’exposition à l’événement traumatique peut se faire de différentes façons:

  • La personne a vécu personnellement le ou les événements.
  • La personne a été témoin de ce ou de ces événements survenus à d’autres personnes.
  • La personne a appris que ce ou ces événements étaient survenus à un membre de sa famille proche ou à un ami proche. Dans des contextes de décès d’un proche, l’événement doit être violent ou accidentel.

La personne a été exposée de façon répétée ou extrême à des détails aversifs de l’événement (p. ex. : un policier exposé à répétition à de la pornographie infantile).

L’ESPT peut survenir à tout âge y compris durant l’enfance. Les symptômes apparaissent habituellement dans les trois premiers mois suivant l’événement traumatique bien qu’il puisse exister un délai de plusieurs mois ou même de plusieurs années avant que les symptômes n’apparaissent.

Quels sont les principaux symptômes de l’ESPT ?

Lorsque l’individu vit, est témoin ou est confronté indirectement à un événement particulièrement traumatisant, il peut éprouver une peur intense, un sentiment d’impuissance ou d’horreur. Par la suite, un ensemble de symptômes et de comportements spécifiques peuvent apparaître. Par exemple:

Des reviviscences:

  • Souvenirs répétitifs et envahissants de l’événement
  • Cauchemars
  • Flashbacks
  • Détresse ou réactivité physiologique lors de l’exposition à des stimuli associés à l’événement traumatique

De l’évitement :

  • Évitement des souvenirs, pensées et sentiments liés au trauma
  • Évitement des éléments (personnes, lieux, activités, objets, situations) rappelant le trauma

Des altérations cognitives et émotionnelles:

  • Incapacité à se rappeler un aspect important de l’événement traumatique
  • Croyances négatives persistantes et exagérées au sujet de soi, des autres ou du monde
  • Tendance à se blâmer
  • Émotions négatives persistantes (peur, horreur, colère, culpabilité, honte)
  • Diminution de l’intérêt pour les activités
  • Sentiment de détachement d’autrui
  • Restrictions des émotions positives

L’hyperactivation du système nerveux:

  • Irritabilité ou excès de colère
  • Comportement imprudent ou autodestructeur
  • Hypervigilance
  • Sursauts
  • Difficultés de concentration
  • Difficultés de sommeil