Cabinet de Psychothérapie & de Naturopathie à AVRANCHES › 06 85 19 16 66

L’apport de la méditation

L’apport de la méditation 2018-02-05T16:17:50+00:00

L’apport de la méditation

Les capacités d’adaptation du cortex préfrontal peuvent également se développer grâce  la méditation. En effet,  des études ont montré que l’activité de certaines aires cérébrales est renforcée par la pratique de la méditation de pleine conscience : le cortex préfrontal gauche associé aux émotions positives ; le cortex cingulaire antérieur impliqué dans la perception des sensations corporelles, notamment de la douleur ; le cortex fronto-pariétal et l’insula, impliquée dans l’intéroception, ou perception des sensations internes. En revanche, l’activité des aires du langage (aire du Broca et aire de Wernicke) diminue.

cerveau

Nous avons vu que la méditation de pleine conscience pratiquée régulièrement permet de se concentrer sur une tache dans le moment présent et de ne plus se laisser distraire par les pensées parasites automatiques et les ruminations mentales qui sont le lot de toutes personnes anxieuses.

La méditation réduit l’anxiété et le risque de rechute de dépression. Une augmentation de l’anxiété est souvent provoquée par un simple événement déclencheur (une remarque négative, de l’entourage, d’un collègue…). Le psychisme, déjà marqué par de précédents épisodes anxieux ou dépressifs démarre d’un quart de tour par un phénomène de réactivité cognitive. Il lance des pensées négatives sur soi (je suis nulle), ce qui amorce un cercle vicieux de rumination : sentiments d’impuissance et pessimisme débouchent sur l’inaction, la fatigue et l’échec, renforçant le sentiment de nullité. Ce cercle peut être brisé par cinq « aptitudes » que procure la méditation associée aux thérapies cognitives  (PNL…) : la pleine conscience (prise de conscience des pensées et des émotions), la décentration, (se distancer des pensées), l’autocompassion , la tendance générale à ne pas se faire du souci, diminution de la rumination.  (voir thérapie basée sur la compassion).

Méditation