Programmation neurolinguistique

La PNL apporte vraiment des outils utiles, pratiques, concrets.

Son approche est totalement pragmatique :

« Faites ce qu’il faut pour que cela fonctionne !… Si ce que vous faites ne donne rien : apprenez et… faites autrement, jusqu’à ce que cela fonctionne ! »

La PNL est sous-tendue par une philosophie humaniste et des présupposés qui tendent à rendre plus faciles, confortables et efficaces les interactions humaines (depuis Robert Dilts). Elle est également sans véritables limites, puisqu’elle est liée à l’essence profonde de l’Homme, s’adaptant et s’améliorant sans cesse des nouvelles connaissances. Pour cette raison, elle est la technique la plus proche de la Vie, et donc potentiellement, la plus puissante. Dans tous les domaines.

Le champs d’action de la PNL s’étend de la psychothérapie – bien sûr – à l’entreprise, dans la gestion des ressources humaines, et pour les dirigeants et cadres eux-même (Coaching), en passant par la Relation d’aide, ou l’Enseignement… Elle est autant efficace vécue en stage de formation, ou avec un thérapeute, qu’ensuite, en application indépendante, dans la vie de tous les jours.

Après 25 ans d’existance, le côté « mécaniste », technique, de la PNL telle qu’appliquée en France se résorbe, surtout depuis que John Grinder lui-même vient y enseigner la PNL New Code (créée en 1981, mais peu connue jusque-là en France).

Que veut dire le mot PNL ?

Programmation : Tout au long de notre existence, nous nous programmons en mettant en place des répertoires de données composées de notre façon de penser, de ressentir et de nous comporter. C’est ce que que nous utilisons dans des différentes situations de notre vie, nous pouvons, à ce titre, faire une analogie avec le matériel informatique(hardware) : nous avons tous un cerveau et un système nerveux. Ce qui change, ce sont les programmes (software) dont nous disposons pour nous servir de ce matériel. Ainsi est Le fonctionnement de chaque individu.

Neuro : La capacité de nous programmer repose sur notre activité neurologique. C’est parce que nous possédons un cerveau et un système nerveux que nous sommes capables de penser, de percevoir notre environnement, de sélectionner nos comportements, et de ressentir les choses… Les procédures du travail de la PNL agissent directement sur notre organisation neurologique.

Linguistique : Le langage structure et reflète la façon dont nous pensons. En effet, le discours d’une personne est riche en informations sur la manière dont celle-ci construit ses expériences de la vie.

Les présupposés de la PNL

  • La Carte n’est pas le territoire
  • Tout comportement est généré par une intention positive
  • Il n’est pas possible de ne pas communiquer
  • L’esprit et le Corps sont des aspects du même système cybern étique
  • Le sens de votre communication est dans la réponse que vous recevez
  • Il n’y a pas d’échec, seulement du feed-back
  • Si ce que vous faites ne marche pas essayez quelque chose d’autre
  • Chacun possède toutes les ressources nécessaires à son développement

La carte n’est pas le territoire

Notre perception est subjective, elle est une représentation (carte ou modèle) de la réalité et non la réalité elle-même. Il existe (peut-être) une réalité. Il existe autant de représentations de cette réalité qu’il existe d’êtres humains.

Tout comportement est généré par une intention positive

Tout comportement est animé par une intention positive. Notre inconscient nous porte à faire le meilleur choix parmi ceux qui nous sont possibles.

Il faut distinguer intention et comportement (tout comportement n’est pas positif).

Il n’est pas possible de ne pas communiquer

Refuser de communiquer avec quelqu’un est une communication. Celle-ci peut être verbale ou non verbale.

L’esprit et le Corps sont des aspects du même système cybernétique

Ils s’influencent mutuellement.

Le sens de votre communication est dans la réponse que vous recevez

Quelles que soient vos intentions et vos sentiments, dans votre communication, il est important de se centrer sur la réponse

Il n’y a pas d’échec, seulement du feed-back

Lorsque nous n’obtenons pas le résultat espéré, nous obtenons un feed-back qui nous informe de faire différemment au prochain essai.

Si ce que vous faites ne marche pas essayez quelque chose d’autre

Ne faites pas « Plus de la même chose ».

Chacun possède toutes les ressources nécessaires à son développement

Il peut toutefois être nécessaire d’organiser ces ressources potentielles pour qu’elles deviennent opérationnelles.

« La PNL est la théorie, l’Hypnose est l’application »

La Programmation Neuro-Linquistique (P.N.L.) est née aux Etats-Unis, dans le milieu des années 1970, du défi ambitieux que se sont donné deux hommes, John Grinder, Linguiste, et Richard Bandler, Mathématicien -tous deux également docteurs en Psychologie : créer pour la thérapie et le développement personnel ce que les sciences dites « exactes » ont réalisées dans leur domaine d’étude spécifique : un modèle précis et opérationnel.

L’objectif de leur étude est clair : grâce à l’application de techniques spécifiques, réorganiser l’expérience subjective profonde humaine, lorsque cela est nécessaire, et obtenir ainsi rapidement et sans souffrance un changement utile pour la personne.

Le changement visé peut être l’amélioration d’une pathologie ou d’un comportement inadéquat, ou bien encore l’optimisation des ressources et du potentiel actuel de la personne, dans quelques domaines que ce soit.

Alors Bandler et Grinder ont filmé et étudié les interventions de maîtres du changement : Virginia Satir (thérapie familiale), Fritz Perls (gestalt) et surtout Milton Erickson (psychiatre et hypnothérapeute), à qui ils ont consacré deux ouvrages (« Patterns of the Hypnotic Techniques of Milton Erickson MD », I et II).

Pour cette raison, l’enseignement de la PNL au Phenix Institute n’a jamais été dissocié de l’Hypnose Ericksonienne. Les deux pratiques sont intimement liées et complètement complémentaires.

De l’analyse de ces interventions, ils ont conclu que les magiciens de la communication possédaient des structures complexes d’interaction, pour la plupart inconscientes, mais décelables pour un observateur externe. Donc susceptibles d’être comprises et, une fois bien assimilées et intégrées, reproduites à volonté et même enseignées.

La PNL est l’accès scientifique à la structure de l’intuition des meilleurs communicateurs !

Alors, après avoir étudié des psychothérapeutes, nos deux chercheurs se sont intéressés à des professionnels du management, de la pédagogie, et de bien d’autres domaines dont l’excellence, au sens noble du terme, peut désormais être transmise au plus grand nombre.

Mais laissons-les nous expliquer par eux-mêmes : « Ce que nous faisons principalement, c’est d’accorder très peu d’attention à ce que les gens disent faire et beaucoup d’attention à ce qu’ils font vraiment. Puis nous construisons un modèle à partir de leur comportement. Nous ne sommes pas des psychologues, nous ne sommes pas non plus des théologiens ou des théoriciens. Nous n’avons pas d’idée à propos de la nature « réelle » des choses, et cela ne nous intéresse pas particulièrement. La fonction d’un modèle est d’arriver à une description qui soit utile. Nous n’avons rien de vrai à vous offrir, seulement des outils pratiques ».

(Bandler & Grinder, « Les Secrets de la Communication »).

juillet 16 2011 06:38 | Psychothérapie

Comments are closed.